Ahah ! Je parie que vous savez pas ce que c'est qu'un zilien hein??
Bah c'est ma fonction. Je suis professeur des écoles rattachée à une zil (Zone d'Intervention Localisée).

Concrètement? Ca veut dire que je suis remplaçante court terme.
Je suis celle qu'on appelle quand  Mme Sévère à la gastro, quand la fille de Mme tézévou s'est cassé le bras, ou que
Mr vivemenla-retrète à bizarrement très mal à la tête en veille de vacances.

Alors, je clarifie tout de suite, moi j'avais pas demandé à l'être hein !

Bah oui, ça se passe comme ça à l'éducation nationale, t'es jeune, t'as eu tous tes diplômes du premier coup, t'as bien bossé le concours et PAF pour te féliciter on te donne les postes de merde que personne n'a voulu !

J'explique, à la fin de la formation iufm, on fait des voeux pour nos postes à la prochaine rentrée. On a le droit de choisir que parmis ceux qui n'ont pas été pris par les "anciens". Donc vous pensez bien qu'il va pas rester les postes en or, genre les classes à moins de 25, la maternelle, les écoles pétées de tunes...

Non non, sont pas fous les anciens!  Ils nous laissent les classes pous handicapés, les zep, les postes où tu fais une classe différente tous les jours, mais aussi les petites "perles" du genre les postes en prison, à l'hopital, avec les gens du voyage et autres et...  les postes de remplaçants.

Bon, c'est clair que c'est vraiment pas les plus pénibles! Mais pourquoi sont-ils délaissés?

Bah parce que c'est super précaire et assez frustrant ;
. tu te lève le matin, t'as aucune idée de ce que tu vas faire de ta journée ( s'emmerder dans l'école de rattachement? faire 60km pour trois heures de classe ?),
. tu peux pas t'investir auprès des élèves ( que je ne peux qu'appeller bonhomme et minette vu que j'en vois une centaine par mois..)
. pas de relations sympa avec les élèves, en une journée on ne fait que s'imposer, on peut pas se permettre de déconner 
. on se retrouve souvent dans des situations rocambolesques assez stressantes, mais ca se sera les surprises du blog !

Mais faut aussi avouer qu'ils présentent certains avantages :

1) en rentrant chez moi, je n'ai RIEN A FAIRE!! un luxe inouï pour une jeune maîtresse.

2) Quand une classe est chiante ( ouaih c'est le mot, pas "difficile" mais bien CHIANTE) bah le soir je la laisse derrière moi.

3) Les parents chiants (et oui euh aussi) je les renvoie vers l'instit' officielle, hop m'en lave les mains !

4) ca me fait une super expérience de la grande diversité de l'éducation.

M'enfin, c'est mon job pour l'année et va bien falloir si mettre !