Enfin un accord de signé entre syndicats et le ministre le 08 février. Il est consultable ici : MEN_Relev.

En résumé, voilà comment nous devrons réinvestir les heures libérées par la suppression du samedi matin :

"Au-delà des 24 heures hebdomadaires d’enseignement à tous les élèves, les 108 heures annuelles que doivent effectuer les enseignants sont réparties, selon les modalités suivantes :
- 24 heures de travaux en équipes pédagogiques et relations avec les parents, intégrant l’élaboration et le suivi des projets personnalisés de scolarisation pour les élèves handicapés ;
- 18 heures d’animation pédagogique et de formation ;
- 6 heures de conseil d’école obligatoire ;
- 60 heures consacrées à des actions directes auprès des élèves concernés et au temps d'organisation correspondant, ou à des interventions en petits groupes, par exemple en maternelle. Dans le cas où ces actions ne mobiliseraient pas tout ce temps pour un enseignant ou tous les maîtres de l’école, les heures disponibles seront consacrées à renforcer le temps de formation hors de la présence des élèves."

Finalement pas de bouleversement intense mais au moins maintenant toutes les heures de réunion qui n'étaient pas comptées le sont.
Le vrai changement qui concerne le soutien aux élèves en difficulté ne peux qu'être profitable dans les conditions proposées par le ministre... et oui je ne suis pas qu'une grincheuse!